M870 Magpul Cyma, quand les années 50 rencontre le 21éme siècle.

M870 Magpul

Il y a presque deux ans, les M870 Cyma faisaient leurs apparitions et firent un vrai tabac, ils s’agissaient des premières répliques de M870 tri-shot à la fois abordables et jouables. Après ce coup de maitre, Cyma n’a pas fait évoluer sa gamme de fusils à pompe jusqu’à maintenant, mais il y a environ une semaine, Taiwangun a mis en vente sur son site 8 nouvelles versions de son M870 (article trouvable ici) qui donne un élan de modernisme à cette arme qui commence à dater (1950, messieurs et oui bientôt 70 ans, encore et toujours indétrônables) en gratifiant cette nouvelle série de répliques avec les fameuses garnitures Magpul qui donnent une toute nouvelle dimension à l’ergonomie de la réplique. Et bien aujourd’hui je vous propose de découvrir avec moi cette nouvelle gamme avec le CM355 L, la version longue de ce fusil à pompe, entièrement noir avec un corps en ABS.

Attention, les photos de cet article ont été uploadées en HD, le temps de chargement de ces dernières peut être long si votre connexion est mauvaise.

→ La boite

Notre M870 Magpul est livré dans une boîte avec un couvercle en carton qui révèle une fois retiré un écrin en polystyrène recouvert du film plastique qui renferme :

  • La réplique (aussi appelée la fameuse)
  • Une cartouche de 30 billes (trois avec les modèles full metal, oui monsieur, pas une, pas deux mais TROIS !!!!)
  • Un sachet de nos chères et ancestrales billes jaune ( #LesFlinguesàBilleDeLaFoire)
  • Un BB loader (les fans d’high-cap seront déçus)
  • Une tigette de débourrage/nettoyage (pour la réplique bien sur, bande de pervers)
  • Un « manuel » avec cible et conseils de sécurité de base en polonais/anglais (qui fleure bon la Vodka d’ailleurs)

→ La réplique

Sortons donc « la fameuse » de son écrin et tout de suite, ce M870 Magpul me séduit, sa prise en main est parfaite. Le point d’équilibre de la réplique est positionné à la jonction corps/canon ce qui rend la réplique très maniable et agréable à manier. Les garnitures Magpul changent totalement l’ergonomie de la réplique et la manipulation de cette dernière est plus qu’agréable. Pour ce qui est des finitions, dans l’ensemble, il n’y a pas de quoi se plaindre (je rappelle que cette réplique m’a coûté 55€ seulement). Enfin, pour ce qui est de la taille et du poids, la réplique mesure 1095 mm (890 mm pour la version courte) et pèse 1,7 kg. Attaquons maintenant un examen plus minutieux de la réplique.

→La crosse

Et c’est parti et commençons tout de suite par un des attribues qui m’a fait acheter cette réplique, la crosse. Celle-ci est très bien réalisé et il ne lui manque que les marquages Magpul pour être parfaite, enfin, en vérité, la crosse ne manque pas de logo Magpul, loin de là. En effet, sur la partie servant de poignet, notre M870 Magpul reproduit à la perfection le dessin du grip RD qui a pour particularité d’être composé de dizaines de petits logos Magpul (ils sont tellement mignons). Autre bon point, la crosse est réglable en longueur en dévissant la visse se trouvent à l’arrière de l’attache sangle (ce dernier est d’ailleurs ambidextre mais n’est malheureusement pas en métal, à voir sur la longueur donc) pour pouvoir retirer l’arrière de la crosse, deux cales sont livrées avec cette dernière. J’en ai retiré une et la réplique est ainsi beaucoup plus confortable (je mesure 1m71), on peut d’ailleurs aussi enlever l’appuie-joue, mais cela n’a pas vraiment d’intérêt. Pour retirer cette dernière, il suffit de retirer le cache en caoutchouc se trouvant sur le dessus et de retirer la vis dissimuler en dessous. Enfin, la crosse est pourvue d’un talon en caoutchouc qui possède même deux fausse vise moulé (on ne rigole pas les mecs).

→Le corps

Avançons un peu et parlons donc du corps. Celui-ci est en plastique (sur ma version, en métal bien évidemment sur les versions full metal) d’assez bonne facture. Il ne fait pas trop jouet et semble assez solide, ce dernier est d’ailleurs assez bien fini sauf sur le côté droit à l’arrière ou l’on peut voir des traces qui trahissent l’endroit où le plastique a été injecté (cela reste relativement discret quand même). On trouve aussi sur le côté droit la fausse culasse en acier qui recule à mi-course quand on arme le fusil à pompe ce qui révèle au passage le piston en plastique blanc (une couleur rouge aurait mieux donné le change à mon humble avis). On trouve aussi sous le corps la trappe servant à insérer la cartouche et son levier d’ouverture (il se trouve d’ailleurs du mauvais côté, mais j’y reviendrais plus tard). Bien évidemment, on trouve aussi ici le pontet (en plastique) et la queue de détente (en métal), la détente est d’ailleurs assez dure, mais cela ne gêne en rien le tir. À l’arrière du pontet se trouve d’ailleurs la sécurité en métal au fonctionnement on ne peut plus simple, visible côté gauche, on peut tirer (présence d’un indicateur rouge), côté droit, la détente est bloquée. Enfin, beaucoup d’airsofteurs l’ont déjà signalés dans leurs reviews, la fenêtre d’éjection aussi est mal positionnée. En fait non, la fenêtre est parfaitement placée, c’est le corps qui n’est pas réellement le bon, en effet, Cyma a réutilisé la mécanique des Benelli M3 Marui pour ces M870 mais sans modifier le corps de ces derniers (le corps du Benelli M3 étant plus long que celui du M870), la seule chose qui fut modifiée fut la forme de la culasse pour être plus en phase avec un M870, voilà ce qui donne l’impression que la fenêtre d’éjection est trop éloignée.

→La pompe

Passons maintenant au deuxième accessoire made in Magpul. La pompe a été réalisée dans le même matériaux que la crosse, ce qui aurait pu la rendre glissante, mais la forme de cette dernière empêchera votre main de quitter son emplacement. Elle est pourvue de découpes au standard M-LOK qui permettent en théorie d’y fixer des accessoires compatibles avec cette norme spécifique à Magpul. Je dis bien en théorie, car je n’ai pas pu faire le test et je mets en doute cette compatibilité, en tout cas pour ce qui est du bas de la pompe. En effet, c’est à cet endroit que la pompe est reliée aux bras assurant la transmission du mouvement au piston ce qui obstrue presque entièrement les emplacements prévus pour la fixation d’accessoires. Mais cela est surement facilement modifiable (cela est bien modifiable, des airsofteurs y sont déjà parvenues), pour les plus courageux qui souhaiterait essayer, la pompe se démonte simplement en ôtant les deux vis se trouvant en dessous de cette dernière et en la faisant glisser vers l’avant en ayant préalablement retiré l’extension du magasin tubulaire (ou le bouchon du magasin tubulaire sur la version courte). Enfin, on peut constater que la pompe a un jeu assez important sur son axe, cela est dû au fait que cette dernière est beaucoup moins englobante que celle de base.

→L’ensemble canon/magasin tubulaire

On arrive enfin au bon de la réplique et à la partie la plus impressionnante, l’ensemble canon/magasin tubulaire. Et que dire ? Et bien merde ça envoie du lourd, se retrouver en face de plus de 50 cm de canon qui s’apprête à cracher trois billes en votre direction, j’en connais plus d’un qui implorerait le grand barbu. Plus sérieusement, ce qui fait qu’un fusil à pompe est un fusil à pompe (mise à part la pompe) c’est l’effet psychologique qu’un si gros canon a sur le malheureux qui se retrouve en face et on retrouve exactement le même effet avec le M870 Cyma. Le magasin tubulaire quant à lui possède une extension afin de rendre la taille de ce dernier plus en phase avec la longueur du canon de la réplique. Ils sont d’ailleurs tous deux en métal, mais possèdent chacun une finition différente, la peinture du canon à un effet peau d’orange assez marqué (sur mon modèle, elle a un défaut d’ailleurs, une trace comme si le canon avait reposé sur quelque chose en séchant) tandis que le magasin tubulaire fait beaucoup plus lisse. En parlant de magasin tubulaire, ce dernier me permet aussi d’appuyer la taise du « repompage sans vergogne d’externe de Benelli M3″ car en effet, à l’arriéré de la pompe, on retrouve comme des sortes de rails de guidages qui sont caractéristiques du Benelli M3. Enfin, le canon est pourvu (enfin j’ai envie de dire) d’organes de visées, un cran de mire réglable en dérive (mais ne vous amusez pas trop à le faire, chez un ami, ça n’a pas tenu et le tout c’est fait la malle du fusil à pompe) et un guidon fixe, ils mériteraient d’ailleurs un bon coup de peinture, surtout que des emplacements sont prévus pour le faire.

→La cartouche

Finissons enfin cette rétrospective  par la cartouche livrée avec notre M870 Magpul (je vous épargne  le sache de bille et la tigette de débourrage/nettoyage), cette dernière est assez bien finie, mieux finie pour moi que les cartouches Double Eagle est remplie parfaitement son rôle en alimentant à la perfection notre réplique.. Celle-ci peut contenir 30 billes ce qui vous assure une autonomie de 10 tirs. En parlant de cartouche Double Eagle, sachez que ces dernières sont parfaitement compatibles avec la réplique. Les cartouches Tokyo Marui le sont aussi et pour ce qui est des ASG, certains joueurs rencontrent des problèmes de feed avec.

→ Test de tir

Passons enfin aux choses sérieuses, mais avant, effectuons un passage chrony à la 0.20 ATM, j’arme virilement la pompe (les joies de la mécanique spring), je presse la détente et là, que fut ma surprise de voir une puissance de 350 Fps. Je sais bien que je possède la version longue (les canons font d’ailleurs la même taille sur les deux versions) mais quand même, cela me paraît assez élevé pour un M870 Cyma, ces derniers possèdent en temps normal une puissance comprise entre 280 et 300 Fps. Peu était mon chrony qui commence à déconner, je ferais un test avec un autre à l’avenir je pense. Pour ce qui est des performances de la réplique sur le pas de tir, après un petit nettoyage des trois canons (toujours nettoyer les canons d’une réplique dès réception de celle-ci) j’obtiens une portée utile d’environ 30-35m avec une portée max d’une quarantaine de mètres, mais à cette distance, la dispersion rend la touche assez aléatoire, mais pas impossible. Pour le test sur cible, je me suis placé à 25m et j’ai vidé une cartouche entière sur la cible. Je prends ma visée, mais tout de suite, quelque chose me gène, en effet, impossible de viser correctement avec un masque, je décide donc d’enfiler une paire de lunettes et les choses s’améliorent largement. La réplique tir exactement où je vise, j’ai utilisé de la bille de 0.25g ATM qui donne un bon groupement et une très bonne trajectoire, de la 0.23 aurait surement légèrement augmenté la portée, mais je n’en avais pas sous la main.

M870 Magpul

Test de tir réalisé à une distance de 25 m, les écarts dans les tirs sont à mettre sur le compte du tireur.

→Conclusion

Alors que dire sur ce M870 Magpul Cyma. Eh bien, pour un prix compris entre 52 et 96€ en fonction du modèle, cette réplique est parfaite. Finition convaincante même si quelques défauts, matériaux d’aspects solides, garniture Magpul de bonne qualité et performances de tir plus que bonnes. Cette réplique est parfaite pour ceux qui recherche un fusil à pompe au look résolument moderne et qui ne souhaite pas se ruiner, les personnes aimant les répliques compactes comme celle affectionnant les cannes à pêche y trouveront aussi leurs contes. Cyma a su faire entrer dans les 21éme siècle son M870 sans qu’il ne perde de sa superbe et reste le maître des fusils à pompe et encore pour longtemps.

D’ailleurs, aimez-vous le look de cette réplique ?

Et après avoir lu cette review, prévoyez-vous de l’acheter ?

Sur ce, je vous laisse et je vous dis à très vite sur Airsoft Flash Info.

Guigui

Frenchie de la bande, airsofteur germanophile ainsi que créateur de la chaîne Youtube Softnews, je m'attaque au domaine de l'écriture d'article pour votre plus grand plaisir.

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *